jason-motta-signe-son-grand-retour-en-bretagne

Jason MOTTA signe son grand retour en Bretagne !

Jason MOTTA signe son grand retour en Bretagne !

D’origine nancéenne, cet ailier droit gaucher a roulé très tôt sa bosse dans les strates du handball français. Notamment en Division 2 à Angers puis en Nationale 1, sur les bords du Scorff, avant de poursuivre sa passion aux « quatre coins » de l’hexagone.

Degemer mat e Mor-Bihan Jason !

Jason, tu t’apprêtes à rejoindre la Bretagne qui ne t’es pas inconnue. Peux-tu nous parler un peu de toi et de ta carrière de « vieux jeune » joueur ?

En effet, je suis de retour en Bretagne après plus de 7 ans. J’ai pu prendre part à plusieurs projets intéressants entretemps, d’autres moins. Ceci étant, nous avons eu la chance avec Mathieu d’apprendre avec les meilleurs de ce sport, ce qui sera un atout dans notre communication ainsi que dans la transmission de savoirs aux jeunes tels que nous l’étions à l’époque.

Joueur expérimenté, tu vas retrouver les joutes de la Nationale 1. Peux-tu nous expliquer ce choix ?

Étant en capacité de répondre aux exigences de cette division, c’est tout naturellement que je relève le défi en bon compétiteur que je suis.

Comment se sont établis les contacts avec les responsables du HLHB, et notamment avec Mathieu Hurtaud que tu as croisé à Angers ?

Tout s’est passé de manière très spontanée. Mathieu et moi sommes restés en contact depuis tout ce temps, et quand il est venu vers moi en m’exposant le projet du club, je n’ai pas hésité à faire mes valises et à venir pour m’installer sur Hennebont, trouver un appartement ainsi qu’un travail. Je tiens d’ailleurs à remercier Mathieu Le Bras qui m’a très gentiment mis un appartement à disposition durant cette semaine de recherches.

Quels sont tes objectifs en venant ici et que souhaites-tu apporter au collectif ?

Tout d’abord quelques buts, et quelques actions dont j’ai le secret. Mais je suis ici avant tout pour tirer le groupe vers le haut de par mon énergie et mon état d’esprit. Il est également essentiel que notre travail avec les jeunes soit bénéfique.

Kerlano, c’est notre Palais des Sports de quartier aux allures de chaudron les soirs de match. Quel message souhaites-tu passer à son Kop Bleu et ses supporters ?

Et bien, je suis ravi et j’ai hâte de pouvoir faire lever le KOP. J’ai beaucoup entendu parler de nos supporters qui sont plus que bouillants devant leur équipe préférée.

Nous avons un gros mois de préparation avant de pouvoir faire connaissance, alors « See you in September » !

Merci Jason, et à très vite à Kerlano !